Les petites reines, de Clémentine Beauvais

Les petites reines, de Clémentine Beauvais

 

Résumé :

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.


Mon avis :

Premièrement, il s’agit d’un livre audio et c’est la première fois que je tente cette expérience. Au début j’étais pas très fan de l’idée. Durant les premiers chapitres j’ai eu du mal à imaginer les scènes, les personnages, leurs réactions… en général, on imagine nous-mêmes le ton que prendrais tel ou tel personnage lorsque qu’il est en colère ou bien craintif et là, c’est la liseuse qui influence notre imagination selon le ton emploie. C’était très perturbant. (Je ne sais pas si vous me suivez).

Mais, au calme en me concentrant correctement, je suis parvenue à imaginer ce qui était récité tout en me laissant guider par les intonations et réactions de Rachel Arditi, celle qui lit l’œuvre de Clémentine.

Une fois à l’aise avec ce nouveau mode de lecture, j’ai vraiment pris plaisir à suivre l’épopée de nos trois boudins. Le récit est rempli d’humour, de tendresse et d’espoir. Ces parcours de vie sont si touchants, un vrai petit bijou ce livre ! Je l’ai d’ailleurs conseillé dès que l’épilogue s’est terminé.

L’écriture est fine, captivante, drôle et sarcastique. Les personnages sont tous attachants quelques soit leur défauts. C’était un vrai plaisir.

Mais derrière ces blagues, sourires et propos sarcastiques, se cache un vrai sujet : le harcèlement scolaire. Parfois, les victimes de harcèlement scolaire n’ont pas le caractère ou la force de nos trois boudins et parfois il arrive le pire. J’espère que cette lecture en contrepartie de sa légèreté en fera réfléchir plus d’un.


Citations :

• On n’aime pas voir les gens beaux aller mal. Les moches, eux, evidemment qu’ils vont mal, ils sont moches.

• Klaus affirme que le propre de l’être humain, c’est de planifier et de cartographier. L’être humain fait des programmes, des plannings, des cartes, des prévisions. L’être humain, c’est celui qui sait qu’il y aura un demain et qu’il faut le prévoir, le préparer, le prophétiser. Patricia Laplanche, ma mère, pense le contraire. Elle pense que le propre de l’être humain, c’est qu’il se délecte de l’étonnement, de l’imprévu, du nouveau.

• (…) chaque fois où une personne dit qu’on est géniales, fortes, intelligentes et combatives, il y en a une autre sur un réseau social quelque part qui s’applique à écrire qu’on est des grosses connes moches, des laiderons, des putes, des pouffiasses et des salopes, des sales connasses, moches comme des culs, moches comme des truies. Qui sont ces gens ?

• Le féminisme, chère Hakima, c’est l’idée qu’on ne naît pas femme, on le devient. Et que c’est un peu la merde de le devenir dans un monde où les mecs en sont encore à faire des concours de Boudins.


Informations :

Il s’agit d’un roman de Clémentine Beauvais, une enseignante-chercheuse en sociologie et philosophie de l’enfance à l’Université d’York. Son livre a remporté pas moins de 5 prix littéraires, il a été édité aux Editions Sarbacane en Avril 2015 (15.50€) puis aux Editions J’ai Lu en Septembre 2019 (7.40€). Il comporte entre 270 et 310 pages selon l’édition.

 


L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?
Connaissiez-vous cette auteure ?


 

7 réflexions sur “Les petites reines, de Clémentine Beauvais

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s