Bien roulée, d’Annie Lambert

2195100-gf

 

Résumé :

En tant que styliste, je voyage beaucoup et j’habille de grandes stars, ce qui me permet de flirter avec la mode, que j’adore, mais que je ne pourrai malheureusement jamais porter, faute d’avoir une shape de cure-dent ! En effet, mes rondeurs et mes bourrelets me font davantage la taille d’un bourdon que celle d’une guêpe…

Et, allez savoir pourquoi, la maladresse me colle aux fesses autant que la cellulite, me plongeant toujours dans des situations ultra-embarrassantes… dont je suis seule à pouvoir rire. Si seulement mon emploi du temps me permettait de me faire de vraies copines : mes gaffes seraient peut-être plus drôles en gang !

Malgré tout, ma vie me plaît. Et je m’aime bien, moi. Ce sont les stéréotypes qui ne m’aiment pas ! Tout comme les hommes, d’ailleurs, puisque je n’ai toujours pas trouvé chaussure à mon pied.

Mais voilà qu’il y a ce beau policier qui me fait de l’œil. Ou c’est moi qui lui fais de l’œil ? Peut-être que c’est seulement dans ma tête. Peut-être que je crois déchiffrer des signes là où il n’y en a pas…

À trente ans, j’ai enfin l’impression que le vent va tourner ! La vie a mis sur ma route une bonne amie, et l’amour semble sur le point de frapper à ma porte. Pourvu que celle-ci s’ouvre assez grand pour que je passe dedans !

Mon avis :

C’est un petit livre sortit tout récemment et sur lequel je suis tombée totalement par hasard sautant de hashtag en hashtag sur Instagram.

C’est un livre plutôt court avec une couverture rigolotte, je me suis dit qu’avec l’arrivée des vacances c’était l’idéal. Autre fait « marquant » : C’est un livre canadien !

J’ai adoré ce livre. Le résumé en 4ème de couverture n’est clairement pas à la hauteur du contenu. J’espère qu’il sera davantage connu car j’ai bien ris et passé un très agréable moment.

L’héroïne est touchante. On fait défiler les pages, on reste à ses côtés, on veux la soutenir coûte que coûte. J’ai tout vécu à fond avec elle ! Haha !

Outre la morale et le fort message passé à travers ces pages sur les normes / les diktats de la mode / la grossophobie, etc. on y trouve aussi une belle notion d’amitié et de la famille. Ai-je mentionné qu’une histoire d’amour se mêlait aussi ? Tous les éléments sont réunis pour passer un bons moments. C’était une très belle histoire d’amour.

Comme dit plus haut, c’est un livre canadien. Cela signifie que les tournures de phrases et le vocabulaire est différent du nôtre (du mien en tout cas) et j’adore ça ! Je trouve ça super fun. Je capote complètement comme dirait l’autre !

Un nombre inimaginable de faits de société sont entrepris, je vous le conseille vivement !

 


 Citations :

• Et, contrairement à ce que la masse populaire pense, je ne vais pas me mettre en couple avec le premier venu sous prétexte que je n’ai pas l’embarras du choix. Ils me font rire, ces gens qui sous-entendent que je ne dois pas être trop difficile sur la marchandise qui s’offre à moi. Je suis peut-être ronde, mais j’ai quand même du goût. J’ai le droit de rêver, et il est tout à fait faux de croire que les personnes rondes méritent ce qui se fait de plus laid dans le monde, et vice-versa.

• Suis-je réellement intéressée par lui ou c’est plutôt le fait qu’il ait été si gentil avec moi qui me titille ?

• Pourquoi faut-il que ce soit toujours compliqué, les débuts d’histoire d’amour ?

• Je ne crois pas que nous ayons des choix à faire dans nos vies. Je crois que c’est un paquet de circonstances qui nous amènent à prendre les décisions qui nous semblent être les meilleures pour nous.

• Les grandes lignes de nos vies sont tracées, et j’ai bien peur que nous ayons peu de pouvoir sur elles. On nous offre un choix pour nous
donner la sensation d’avoir le contrôle, mais dans le fond… on opte pour ce que les autres attendent de nous.

• J’ai vraiment beaucoup moins de temps à perdre pour celles qui se prétendent des amies, ce qu’en réalité elles n’ont jamais été.

 


Informations :

Il s’agit d’un livre écrit par Annie Lambert, une auteure canadienne. Il a été publié aux Editions de Mortagne en Mai 2017. Il contient 220 pages et coûte environ 16€ en format papier et 12€ en format numérique.

 


L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?


 

Publicités