Et que ne durent que les moments doux, de Virginie Grimaldi.

Et que ne durent que les moments doux, de Virginie Grimaldi.

Résumé :

L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite. C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.Avec une infinie justesse et beaucoup d’humour, Virginie Grimaldi déroule le fil de leur existence et nous invite à partager leurs joies et leurs angoisses, mais aussi les souvenirs, les rêves et les espoirs.


Mon avis :

En général, Virginie Grimaldi est ma valeur sûre. Je partageais un peu dans mes lectures et encore une fois, j’ai eu raison. Un coup de cœur du début à la fin.

J’ai aimé l’alternance des points de vue. J’ai aimé les personnages. J’ai aimé la plume de l’autrice. J’ai aimé les histoires et les anecdotes. J’ai aimé les sujets forts évoqués. J’ai aimé la douceur et la subtilité dans l’écriture. J’ai aimé les émotions que j’ai ressenti.

Lire ce livre c’est comme être pris dans les bras par quelqu’un de cher à notre coeur qui vous serre fort et qui vous chuchote « laisse toi allez je suis là ». Je sais pas si c’est très clair, mais j’ai ris, j’ai pleuré, parfois les deux mais ça m’a fait beaucoup de bien de lire ce roman auquel je ne trouve aucun aspect négatif.

Il faut le lire pour comprendre et c’est tout ce que je vous souhaite, passer un aussi bon moment que moi. Liste non exhaustive des sujets abordés avec subtilité : le divorce, le rôle de mère, la dépendance/l’indépendance, les fausses couches, les bébés prématurés, les angoisses, les relations, la dépression, le harcèlement, les soignants, les amitiés… et bien d’autres.


Citations :

• On ne connait pas vraiment ceux qui nous entourent. Certains font beaucoup de bruits, pour camoufler leur absence. Mais d’autres, inattendus, nous envoient une bouée quand on sombre.

• Nous sommes tous les mêmes sur la ligne de départ, sur la ligne de départ, c’est une route que nous différons. Les uns seront chaussés de souliers confortables, les autres seront ralentis par un sac à dos déjà trop lourd. Les uns sont nés sous une bonne étoile, les autres sont nés, tout court.

• La vie est trop courte pour faire des détours.

• Tu es ton seul frein. La seule personne qui a l’obligation de te rendre heureuse, c’est toi.

• La culpabilité est de la maltraitance envers soi-même. On a tous tendance à être la personne la plus sévère pour soi, alors qu’on devrait être la plus bienveillante.

• Je me méfie du bonheur, la facture est trop salée. Il débarque chez toi, il pose ses valises, envahit l’espace, le moindre recoin, il est plaisant, de bonne compagnie, alors on s’y habitue, on s’y attache, il devient indispensable, et puis, brusquement, un jour, il disparaît, on rentre et il est parti, laissant la porte ouverte et le malheur mettre ses pieds sous la table.

• Je n’avais jamais envisagé que donner la vie puisse se passer autrement que comme on nous l’avait toujours raconté. Désormais, comme tous les autres parents accidentés, je sais à quel point avoir un enfant en bonne santé relève du miracle.


Informations :

Il s’agit d’un roman de Virginie Grimaldi, autrice française vivant à Bordeaux. Ce n’est pas son premier et depuis quelques années elle est considérée comme l’autrice incontournable des librairies. Il a été publié chez Fayard en Juin 2020 et vient de paraître, en ce mois de Mai 2021, en format poche chez Le livre de Poche. Respectivement, ils contiennent 360 pages pour un prix s’élevant à 18.50€ et 384 pages pour 8.204€.


Avez-vous déjà lu l’autrice ? Avez-vous aimé ce livre ?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s