À nos sœurs, nos mères, nos filles, de Julie Laurent-Marotte et Aurélie Godefroy

À nos sœurs, nos mères, nos filles, de Julie Laurent-Marotte et Aurélie Godefroy

Résumé :

La vie est faite de rencontres et ce qui fait la différence, c’est bien la complicité, la complémentarité, le partage et l’enrichissement mutuel qui naissent de ces échanges. Aurélie Godefroy et Julie Laurent-Marotte se sont rencontrées autour du live Insta « Loin mais ensemble », émission « anti-morosité » qui devrait être déclarée d’utilité publique ! Elles prolongent leurs échanges dans un livre inspirant, résolument optimiste. Attachées aux mêmes valeurs, elles proposent dans ce livre de promouvoir une certaine idée du féminisme de manière constructive et positive, d’explorer la force de la sororité aujourd’hui. Autour de leur dialogue décomplexé et sans tabous, de méditations, de retours d’expériences vécues, elles souhaitent transmettre à toutes les femmes le message suivant : « La route n’est pas facile, c’est vrai, mais vous n’êtes pas seules! ». Un livre qui réunit toutes les femmes dans une sororité bienveillante. Sur des thèmes variés et d’actualité (comment prendre soin de soi, être douce avec soi, avoir confiance en soi…), Aurélie et Julie apportent leur expertise. Elles proposent un éclairage complémentaire à la fois spirituel, philosophique et psychologique, agrémentés de tips plus pratiques à réaliser au quotidien (sport, alimentation, méditations dédiées…).


Mon avis :

Un livre écrit à deux. J’étais sceptique, c’est pas le genre dont je suis le plus fan en général mais ici on assiste à un échange par mail, chacune des deux autrices partagent des idées, des souvenirs, des réflexions. Toujours à l’écoute et avec douceur. La sororité dans toute sa splendeur.

Cette discussion de quasi 230 pages est extrêmement enrichissante. Elle explore un nombre incroyable de sujets et la transition entre tous est impeccable, ça coule de source. Finalement tout est lié.

Il y a un grand nombre de sujets qui m’ont touché et où je me suis sentie en phase avec l’une ou l’autre. C’est d’ailleurs si réconfortant de voir que nos idées, nos envies, nos convictions sont partagées.

C’est justement là que les choses deviennent intéressantes. Les deux autrices arrivent à nous embarquer dans leur univers, elles arrivent à faire naître des réflexions mêmes lorsque les sujets ne nous/me concernent pas directement et même lorsque je ne me suis jamais interrogée à ce propos.

Cet échange épistolaire qui pourrait s’apparenter à une simple discussion entre deux amies nous pousse à la réflexion. Tout y passe : la sophrologie, la méditation, les différents deuils, le mariage, la parentalité, la maternité, la sexualité, l’éducation, le corps, les diktats de la société, le body positive, l’apparence, la misogynie, le vieillissement, les signes de l’âge, les violences obstétricales, l’homosexualité, la transmission, les relations, le consentement et bien d’autres…

Vastes sujets. J’ai également beaucoup apprécié la construction et la mise en page. Très agréable à lire. Petit plus pour les petits encadrés proposant des exercices « en conscience » et très gros plus pour les courtes biographies de féministes en fin de chapitres évoquant leurs actions en lien avec le débat qui précède.

En somme, une agréable surprise de par le format atypique. Une lecture pleine de sincérité, dynamique, bienveillante et instructive. Le livre idéal pour avancer la tête haute, il s’en dégage une folle envie de s’assumer. Bonus : la partie notes à la fin du livre pour se souvenir de tous les livres qui ont intégré ma wish-list grâce ou à cause de la lecture de celui-ci !


Citations :

• Le courage, c’est donc bien cette force d’avancer quand tous les éléments semblent contre nous, la force d’oser, de prendre des risques, de vivre malgré les épreuves, de refuser que tout s’arrête.

• Faisons donc de notre mieux pour tenir les rênes de notre vie et maîtriser ce qui peut l’être.

• Nous sommes tout à la fois de la peau, des organes, des sentiments, des émotions, des sensations, des besoins (basiques aussi !), des envies, des idées, des révoltes, des chagrins, des colères, des doutes, des joies, des réussites, des défaites, des questionnements (beaucoup !), des culpabilités (malheureusement), des contradictions…


Informations :

Il s’agit d’un livre de développement personnel et d’éveil écrit par Julie Laurent-Marotte (sophrologue) et Aurélie Godefroy (journaliste). Publié aux Éditions Leduc en Avril 2021, il contient 230 pages pour un prix s’élevant à 17€.

Pour rappel, j’ai découvert ce livre dans le cadre de ma participation pour l’année 2021 en tant que « Lectrice Leduc » mais cela n’interfère en rien mon jugement qui reste libre et en phase avec ce que je pense réellement.


Êtes-vous intéressés ?


2 réflexions sur “À nos sœurs, nos mères, nos filles, de Julie Laurent-Marotte et Aurélie Godefroy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s