Nos âmes tourmentées, de Morgane Moncomble

Nos âmes tourmentées, de Morgane Moncomble

Résumé :

Lorsqu’Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal. Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible. Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin. Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement. Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ? Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider.
Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.


Mon avis :

C’est difficile de passer à côté des romans de Morgane Moncomble sans voir la mention « coup de coeur » à chaque fois. J’étais vraiment intriguée et j’ai décidé de me lancé avec celui-ci il y a déjà quelques mois.

On peut dire que je n’ai pas été déçue, un petit pavé qui se lit à toute vitesse tellement on est absorbée par l’histoire et addict aux personnages. C’est un livre rempli d’émotions que ce soit de la rage, de l’amour, de l’espoir, de la tristesse, de la tendresse… l’autre point fort c’est qu’on a du mal à cataloguer cette histoire dans un seul et même genre.

Il est très facile de s’identifier au personnage principal qui vit des choses de la vraie vie et qui subit des choses qui nous sont ou qui pourraient nous arriver. Car la vie n’est pas toujours rose et cela est bien ancré dans les histoires de Morgane Moncomble.

C’est aussi cet aspect que j’ai beaucoup aimé, ce côté « phénix qui renaît de ses cendres », tout cet espoir et cette soif de vie qui prend place dans le récit et qui permet de clore sur une note positive et qui peut, j’en suis certaine, aider pas mal de gens à reprendre confiance et espoir dans leur vie personnelle surtout les jeunes filles qui sont les principales lectrices de ces romans.

Énormément de thèmes sont abordés, souvent des sujets très poignants et tabou dans notre société, le tout avec humour et légèreté. C’est un pari osé mais réussi. Exemple de thèmes : dissonance cognitive, hystérie, backlash, scarifications, deuil, harcèlement, avortement, féminisme, anxiété, dépression… L’écriture est fluide, les descriptions sont bien dosées, ce n’est pas une simple romance.

C’est très difficile d’expliquer ce que j’ai ressenti durant cette lecture et les réelles raisons pour lesquelles j’ai adoré cette lecture. D’autres avis en parlent beaucoup mieux que moi mais je conclurais en vous conseillant vivement de lire ce roman et les autres œuvres de Morgane Moncomble pour comprendre et découvrir vraiment ce qui s’y cachent.


Citations :

• Arrêtez de vous tenir responsable de ce que quelqu’un d’autre vous a fait. Arrêtez de vous tenir responsable de ce que quelqu’un d’autre vous a dit. Arrêtez de vous tenir responsable lorsque quelqu’un d’autre vous fait du mal. Ce n’est pas votre faute.

• J’ai choisi de me sauver au lieu d’attendre que quelqu’un le fasse pour moi.

• Les femmes se masturbent. Les hommes peuvent se maquiller. Les femmes aiment le porno. Les hommes peuvent aimer d’autres hommes. Les femmes peuvent aimer d’autres femmes. Les hommes peuvent aimer le rose. Les femmes peuvent choisir de ne pas se raser. Les hommes peuvent porter des talons. Les femmes peuvent être douées en sciences. Les hommes n’ont pas à être musclés. Les femmes n’ont pas à avoir des formes. Les hommes n’ont pas à aimer le sexe. Les femmes n’ont pas à être minces.

• Le féminisme n’est pas seulement se plaindre d’une différence des salaires ou du harcèlement dans les rues de New York. C’est aussi tendre l’oreille vers l’autre moitié du monde.

Le féminisme, c’est accepter toutes les femmes telles qu’elles sont, couleur, genre, forme, orientation sexuelle et handicap confondus.

• Votre anxiété vous ment. Votre dépression vous ment. Vos troubles du comportement alimentaire vous mentent. Votre addiction vous ment. Vous êtes incroyables et tout va bien se passer.

• S’il vous plaît, souvenez-vous que les gens combattent des démons intérieurs que vous ne pouvez voir, vivent des choses que vous ne pouvez savoir. Soyez gentils.

• Vous avez le droit de ne pas aller bien. L’important, c’est de demander de l’aide, et de ne jamais baisser les bras.

• Vous avez le droit de prendre une pause. Vous avez le droit de prendre des médicaments. Vous avez le droit d’aller en thérapie. Votre santé mentale est une priorité. Votre bonheur est une priorité. Votre existence est une priorité.

• Il y aura toujours des gens pour juger ce que vous dites ou faites. Ça craint, je vous l’accorde. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez décider de l’impact que cela a sur vous.


Informations :

Il s’agit du 3ème ouvrage de Morgane Moncomble, une étudiante en lettres qui écrit depuis l’âge de 12 ans. Publié aux Éditions Hugo Roman en octobre 2019, il contient 477 pages pour un prix de 17€ (grand format).


L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous lu les autres romans de l’autrice ?


3 réflexions sur “Nos âmes tourmentées, de Morgane Moncomble

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s