Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi

Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi

Résumé :

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.


Mon avis :

Cela faisait longtemps que j’avais envie de lire un livre de Virginie Grimaldi et lorsque j’ai vu celui-ci je n’ai pas pu m’empêcher de sauter sur l’occasion et je m’en veux terriblement d’avoir attendu tout ce temps avant de m’y mettre.

En effet, cette lecture a été un véritable coup de cœur ! Tout d’abord grâce à l’écriture, très fluide et très accrocheuse. On s’empiffre des dizaines de pages sans même sans rendre compte.

Ensuite, le thème abordé. On suit une mère qui peine à s’en sortir moralement / physiquement et financièrement. Mère célibataire avec une montagne de dettes et deux filles avec qui il est parfois difficile de de s’entendre, le quotidien de cette famille n’est pas toujours rose.

Les chapitres s’alternent entre 3 points de vue, celui de Anna, la mère ainsi que ces deux filles sous forme de blog et de journal intime. Ces récits intergénérationnels sont vraiment enrichissants. Mon personnage préféré a été Lily, la petite dernière qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle représente l’insouciance de l’enfance et la spontanéité, ses interventions ont vraiment été hilarantes. Sa manière de mélanger les expressions françaises et d’en bourrer à tout bout de champ son carnet (qu’elle a appelé Marcel) m’ont fait rire franchement.

Ce sont des personnages auxquels on peut facilement s’identifier. Tous ceux que l’on va découvrir et suivre au fur et à mesure de cette aventure sont vivants et vraiment attachants.

Pour essayer de rattraper sa vie qui défile et pour renouer les liens avec ses filles qui ne sont clairement pas plus épanouies qu’elle, un road-trip s’organise. Les descriptions avaient l’air plus vraie que nature, ça m’a donné envie de voyager comme pas possible (heureusement que je ne l’ai pas lu durant le confinement !)

Lily est un excellent personnages. La fin est bien en soi, mais peut-être pas comme je l’attendais. Les rebondissements ont su rendre le récit plus palpitant qu’un simple carnet de bord de voyage. C’était bien construit, les éléments bien placés. C’était drôle, chaleureux, émouvant et crédible, bref j’ai adoré.


Citations :

Tout au long de notre vie, on juge ce qui nous arrive, on se réjouit, on se lamente. Pourtant, on ne saura qu’au dernier moment s’il y avait lieu de se réjouir ou de se lamenter. Rien n’est figé, tout évolue...

Je suis attentive aux jolies petites choses que l’on croise souvent sans les voir.
Mes joies sont décuplées. Un rayon de soleil, une odeur de lilas, les illuminations de noël font monter en moi des bouffées de bonheur.

Les parents sont des funambules. On marche sur un fil tendu entre le trop et le pas assez, un colis fragile entre les mains.

On a tressé nos douleurs pour n’en faire qu’une, énorme, dévastatrice, insurmontable. Nous espérions sans doute qu’à trois ce serait moins lourd à porter. Ce fut le contraire. Le chagrin de ceux que l’on aime décuple le nôtre.

• [journal de Lily , 12 ans ] Aujourd’hui, c’était la grève au collège, les profs étaient partis faire un défilé de mode dans la rue et, comme Chloé était au lycée, ma mère voulait que j’aille chez papy, mais passer la journée avec des gens de soixante ans, merci bien, je ne suis pas antiquaire.


Informations :

Il s’agit d’un roman de Virginie Grimaldi, une autrice française. « Il est grand temps de rallumer les étoiles » a d’abord été publié chez Fayard en Mai 2018, il contient 387 pages pour environ 18€. Puis il a été publié aux Éditions Le livre de poche en Mai 2019, il contient 371 pages pour environ 7€.


L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous déjà lu cette autrice ?


7 réflexions sur “Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi

  1. Tu écris parfaitement ce que j’ai pensé de ce roman ! On voit pas le livre passer et c’est vrai que c’est une très belle histoire parfois émouvante… J’ai hâte d’avoir ton avis sur le tout dernier ! D’ailleurs, il y en a déjà un nouveau qui arrive en juin 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s