Bilan lecture | Janvier 2020

Bilan lecture | Janvier 2020

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article que j’ai décidé d’instaurer sur le blog, il s’agit de mon bilan mensuel de lectures. Je le faisais avant en mémo sur mon téléphone mais je trouve ça plus sympa de faire un petit récap ici, pour ceux qui ne me suivrait pas sur Instagram car c’est là-bas que je poste le plus. C’est parti !


MES LECTURES :

• Le château des brumes, de Kerstin Gier.

Un hôtel somptueux, caché dans les nuages. Des intrigues à tous les étages. Et au milieu de tout cela, Fanny, une jeune stagiaire de 17 ans. Comme le reste du personnel, elle a fort à faire pour offrir aux clients un séjour exceptionnel en cette fin d’année. Elle est loin de se douter qu’elle va bientôt se retrouver au beau milieu d’une aventure périlleuse. Elle est loin de se douter qu’elle risque non seulement de perdre son emploi, mais aussi son coeur.

 

• Au pied du sapin, de Collectif d’auteurs.

Réveillonner en compagnie d’Alphonse Daudet et Joseph Kessel, admirer la crèche de Jean Giono, assister à la distribution des cadeaux avec Fédor Dostoïevski et comploter avec Alphonse Allais, Dieu et le père Noël… Entre émotion et poésie, grincements de dents et éclats de rire, succombez à la magie de Noël.

 

• Une histoire du sexe, de Philippe Brenot.

Voici le premier récit graphique sur l’histoire de la sexualité à travers les âges. Il nous fait voyager dans toutes les époques du plaisir, depuis la préhistoire jusqu’à aujourd’hui. Avec beaucoup d’humour, ce best-seller mondial dévoile ce que les livres d’histoire n’osent pas raconter.

 

• The boy next room 4, de Emma Green.

Son premier amour ? Son plus grand interdit. Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Envoyée chez son père biologique qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables. River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté… Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule.

 

• Le petit Prince – A. de Saint Exupéry.

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : …  » S’il vous plaît… dessine-moi un mouton !  » – Hein!c- Dessine-moi un mouton… J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement. – Hein! – Dessine-moi un mouton… J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

 

• Le petit manuel Sex Education, de Charlotte Abramow.

Bonjour, Tu te poses probablement des questions sur ce qu’on appelle : le sexe. C’est normal. Tout le monde s’en pose, et le chemin est jonché de tabous. A l’occasion de la sortie de la saison 2 de SEX EDUCATION, nous avons eu envie de te parler de cul, et d’aborder les bases d’une sexualité saine et plaisante. Le sexe, ça se découvre. Plus on communique, plus on en apprend, et plus on kiffe !

 

• Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi.

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

 


Les avez-vous lu ? Êtes-vous tentés ? Qu’avez-vous lu ce mois-ci ?



3 réflexions sur “Bilan lecture | Janvier 2020

  1. Tu es la troisième personne que je vois mentionner le manuel de sex education. Je l’ai ouvert et wow ! Je trouve que c’est une belle initiative et surtout de proner toutes les orientations sexuelles. C’est vraiment une belle découverte

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s