The kiss quotient, de Helen Hoang

The kiss quotient, de Helen Hoang

Résumé :

Stella Lane est une jeune femme brillante pour qui les chiffres n’ont aucun secret. Si sa carrière professionnelle est parfaitement épanouie, sa vie personnelle est plutôt un échec.
Elle est affectée du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme, qui la tient éloignée des autres. Comment se faire des amis lorsqu’on cumule une grande timidité et une franchise un peu brutale ? Quant à sa vie amoureuse… Elle est inexistante. Stella comprend mal l’intérêt d’avoir un homme dans sa vie mais, curieuse et poussée par sa mère qui se désespère de la voir célibataire, elle décide de résoudre ce problème comme une équation mathé matique : avec méthode et détermination. Elle sollicite les services d’un escort boy pour qu’il lui apprenne les bases des relations amoureuses. Michael loue son corps, à contrecœur, aux femmes sensibles à son charme. Quand il fait la connaissance de Stella, il est stupéfait : pourquoi une si jolie jeune femme, tellement brillante, a-t-elle besoin de ses services ? Il va vite découvrir sa timidité, ses craintes. Ensemble, ils vont apprendre à les dompter, à vaincre le mur qui se dresse entre Stella et le bonheur.


Mon avis :

Depuis que j’ai terminée cette lecture, j’ai l’impression que ma vie n’a plus de sens. J’ai vraiment adoré ce livre ! C’était un tout : l’écriture, les personnages, le scénario, le mood…

On suit Stella qui est atteinte de trouble qui caractérise un autisme de haut fonctionnement ou autisme Asperger. Je l’ai trouvé adorable par sa logique à toute épreuve et ses petites maladresses. Elle a du mal avec les relations sociales, le seul moyen de régler ce problème c’est d’apprendre et quoi de mieux que d’embaucher un escort boy pour améliorer ses compétences dans ce domaine ?

On y fait la rencontre de Michael tout aussi attachant. Je regrette parfois la survenue du sujet « le père de Michael » souvent trop abrupt dans le récit et parfois mal inséré. Une histoire de timing…

Sinon, dans l’ensemble j’ai passé un super moment, j’étais plutôt dubitative au départ, j’avais peur qu’on fasse passer les autistes Asperger pour ce qu’ils ne sont pas mais on voit que l’autrice est bien renseignée et aborde cela avec justesse.

J’en profite pour vous glisser ma chronique de « Dis-moi si tu souris » de Eric Lindstrom, qui au lieu de suivre une héroïne atteinte d’un autisme Asperger est atteinte d’une cécité visuelle.


Citations :

• « Comment faisait les autres pour survivre à leur journée quand quelqu’un leur manquait à ce point ? »

• « Parfois, au lieu de vous restreindre, une étiquette vous libère. »

• « […] sensibilité au bruit, à l’odeur, au toucher ; son besoin de routine ; sa maladresse en société et sa tendance à l’obsession. »


Informations :

Il s’agit d’un roman écrit par Helen Hoang, une écrivaine américaine. Publié aux Editions Hugo Roman en Mars 2019, il contient 344 pages pour un prix de 17€. Il est également disponible en format numérique au prix de 9.99€.

 


Connaissez-vous ce roman ? Êtes-vous tentés ?


 

10 réflexions sur “The kiss quotient, de Helen Hoang

Répondre à Les lectures d'Alexiane Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s