Saga Le journal d’Aurélie Laflamme, Tome 1 : Extraterrestre ou presque | de India Desjardins

couv46312026

Résumé:

À quatorze ans, Aurélie Laflamme ne se sent aucune affinité avec personne. Depuis le décès de son père, sa mère est un vrai zombie, mais la voilà soudainement qui revit (et qui va même jusqu’à porter des dessous affriolants!). Pourrait-il y avoir un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l’école? (ou-ach!) Quant à sa meilleure amie, Kat, l’amour lui ramollit complètement le cerveau. Pas question de s’y laisser prendre, elle aussi! Mais personne n’est à l’abri d’un coup de foudre… Et au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu’une choses, trouver sa place dans l’univers.


Mon avis: ♥♥

Quand on commence une nouvelle saga alors qu’une dizaine d’autres attendent d’être terminées. C’est exactement ce qu’il est en train de m’arriver !
J’ai commencé ce livre complètement par hasard, je suis tombée sur cette saga en faisant une recherche à partir du nom de l’auteur.

C’est, tout d’abord, la couverture qui m’a tapé dans l’œil. N’est-elle pas superbe ? Je l’ai trouvé très fraîche et originale. J’aime beaucoup l’idée que ce soit une espèce de dessin…et je dois l’avouer, que la fille de la couverture me ressemble (enfin, je trouve !).

Je tiens à vous préciser que j’ai eu ce livre en format numérique et que je l’ai donc lu sur ma liseuse. Je ne sais pas si la présentation intérieure du livre numérique est la même que la présentation du livre papier mais dès le début j’ai été surprise des jolis dessins et des titres roses très girly. Ça m’a beaucoup plus.

Le début de ma lecture ne m’a pas tellement plus, je vous l’avoue. J’ai trouvé notre héroïne, Aurélie, très niaise et immature. J’était plutôt déçue, d’autant plus lorsque j’ai rencontré Kat, la meilleure amie d’Aurélie. La suite semblait contre moi, car je me suis aperçu que j’avais acheté le livre en version canadienne (la maison d’éditions de « base » étant québécoise). Oui, je suis une quiche ! Et oui, je me suis retrouvé comme une imbécile devant certains jeux de mots, certaines expressions et certains mots tout court !

Par la suite, j’ai beaucoup plus apprécier ma lecture, l’histoire avançait, les choses se compliquaient…ça commençait à être vraiment bien sauf que de multiples répétitions sont venues tout gâcher. Jusqu’à 4 fois par pages ! C’était très agaçant surtout que c’était des expressions que nous n’utilisons jamais (en tout cas pas ici) et qu’elles étaient utilisé dans toutes sortes de situations ce qui ne m’a pas aidé à trouver un sens au mot ! Serai-ce un mot bouche-trou qu’on utilise à toutes les sauces ?

Je vous donne quelques exemples avec le mot « poche » :
– un « argument poche ».
– un « surnom vraiment poche ».
– « C’est vraiment poche ».

Autres exemples de mots qu’on n’utilise que très peu pas :
– « J’ai pensé qu’elle avait un down de sucre » = hypoglycémie (je pense que down signifie baisse).
– Les bobettes = les culottes.
– « Elle est toute couétté, on dirait que son poil a pogné dans le vent » ou « J’ai été pogné de jouer avec un hamster ».
– « Nous avons décidé de foxer le premier ».
– « On en a manqué juste un, capote pas ! » = t’énerves pas ? t’inquiète pas ?
– « Tu les as gossés tellement longtemps pour qu’ils acceptent » = saoulé ? harcelé ? énervé ?
– Coudonc = salut ?
– Au début, je l’ai trouvé très quétaine » = idiote ?
– Chicaner = embêter (chez moi en tout cas ça veux dire embêter).

Bref, vous voyez comme je me suis appliquée dans ma prise de notes (qui est facilitée par la liseuse). Finalement, tout le reste de ma lecture a été plutôt agréable, la direction que prenait l’histoire m’a beaucoup plus, même amusée.

Les personnages tels que Julyanne, la maman d’Aurélie, Bono le perroquet, Monsieur le proviseur sont des personnages différents les uns des autres mais très attachants…surtout Faux-Ryan (alias Nicolas), on ne va pas se le cacher ! Kat et son petit copain sont ridiculement drôle, ainsi que l’imagination débordante d’Aurélie. Adorable toutes ces idées !

Pas de panique ! Pas de spoil sur la fin ! Juste quelques mots… Deux choses marquantes se passent à la fin : une était prévisible mais n’en était pas moins touchante (j’étais à 2 doigts de la larmichette) et l’autre m’a complètement surprise, j’ai trouvé ça trop chou, trop mignon et la fin n’en a été que meilleure !

En conclusion, une lecture agréable malgré un début difficile (mais seulement à cause de la version canadienne et non française). Je lirai les autres tomes avec plaisir et prendrait soin de les prendre en version française cette fois-ci ! C’est promis !


Citations:

• Ma mère entre.
Moi : Où est-ce que t’étais ? J’ai failli me faire attaquer !
Ma mère : Par qui ?
Moi : Par des vendeuses de balayeuses. Je leur ai dit que tu faisais du karaté (ce qui est faux).
Ma mère : Ah bon !

• Bon, j’avoue que le hamster est très optionnel dans un kit de famille parfaite, un chien s’approche d’avantage de la perfection. Un hamster c’est comme un sous-animal de compagnie. Genre, tes parents n’ont pas voulu que tu aies un animal-vedette, mais tu les as gossés tellement longtemps qu’ils acceptent, par dépit, un animal rôle de soutient.


Informations:

« Extra-terrestre ou presque » est le 1er tome de la saga « Le journal d’Aurélie Laflamme écrite par l’auteure québécoise India Desjardins. La saga compotre 8 tomes. Vous pouvez le retrouvez le tome 1 papier publié aux Editions Michel Lafon Poche, en février 2013 et pour un prix de 6,60€. (Mon exemplaire a été publié  aux Editions De l’Homme pour un prix de 12$ en numérique.)

♬ C’est avec Sleeping Wolf – Demons at the door que j’ai le plus lu. ♬


Capture7863254

Publicités

22 réflexions sur “Saga Le journal d’Aurélie Laflamme, Tome 1 : Extraterrestre ou presque | de India Desjardins

  1. J’aimerai beaucoup découvrir cette saga mais le nombre de tomes me bloque. Pour la compréhension de ce texte, comme tu dis c’est une version québécoise donc l’auteur utilise des expressions qui sont communes là-bas mais qui n’ont aucun sens ici. Peut-être devrais-tu lire le deuxième tome en version française pour ne pas être déranger par ces différences linguistiques.

    J'aime

    • C’est également ce qui me freine à poursuivre ! Oui il est certain que pour le deuxième tome je le prendrais en version française et non québécoise ! J’aurai du mieux faire attention haha
      Ce qui m’a poussé à lire cette saga c’est que je suis tombé dessus en format PDF (donc gratuit ! Chut c’est mal je le sais mais je n’ai pas pu résister !)

      J'aime

  2. C’est un roman jeunesse quoi ^^ ça me fait penser à une de mes dernière lecture : « L’incroyable histoire de Benoit-Olivier » :) Chez moi chicanez, ça veux dire « On va pas jouer sur des détails quoi ! » :-D

    J'aime

  3. C’est un livre qui a beaucoup de succès en librairie, ça a l’air assez drôle mais la version quebecois a dû vraiment te freiner, c’est toujours bien d’avoir un petit lexique à ce moment-là. J’ai lu pas mal de romans dans cette langue et on finit par s’habituer, après ils étaient édités par des éditeurs français qui avaient peut-être « adouci » le truc ^^

    J'aime

  4. Bonjour, bonjour !

    Je reviens cette semaine avec deux nouvelles chroniques :
    http://xxgloomystory.blogspot.fr/2016/02/et-attends-au-dernier-etage-dhamleys.html

    http://xxgloomystory.blogspot.fr/2016/01/lun-de-vous-aimerait-des-mouches-avec.html

    Je poste également le lien de mon bilan et de mon In my mail box du mois de janvier :
    http://xxgloomystory.blogspot.fr/p/saga.html

    http://xxgloomystory.blogspot.fr/p/immb.html

    C’est tout pour cette semaine. Vous pouvez retrouver ma lecture actuelle et prochaine lecture dans la colonne de gauche de mon blog !

    Bonne semaine et lectures ♫

    J'aime

  5. J’ai lu ces romans étant plus jeune et j’avais particulièrement aimer. Il on adapter les romans au cinéma, et j’ai détester… Bonne semaine :)

    Étant québécoise, voici mon interprétation de certaines expressions.

    – un « argument poche ». = Un mauvais argument
    – un « surnom vraiment poche ». = Un surnom médiocre
    – « C’est vraiment poche ». = C’est vraiment médiocre
    – « J’ai pensé qu’elle avait un down de sucre » = hypoglycémie (je pense que down signifie baisse).
    – Les bobettes = les culottes.
    – « Nous avons décidé de foxer le premier ». = Ne pas aller en cours
    – « On en a manqué juste un, capote pas ! » = t’énerves pas
    – « Tu les as gossés tellement longtemps pour qu’ils acceptent » = énervé
    – Coudonc = Elle marque l’exaspération
    – Au début, je l’ai trouvé très quétaine » = Ringard
    – Chicaner = embêter.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s